"La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée" Platon



22 sept. 2011

IGGY POP / L'IGUANE

Iggy Pop par Cosmin Podar




L'iguane par Lydie (Voyage au coeur des pigments)

9 commentaires:

  1. Yes !!!!

    Pierre
    http://pierre-boyer.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  2. Ca c'est du réveil matin ! Merci Ambre.

    RépondreSupprimer
  3. Iggy Pop ! J'adore ce bonhomme, et pas que pour sa musique déglinguée, hypnotique, tout comme son corps incroyable. Non c'est aussi une icône rock qui a bien failli se perdre, d'ailleurs. Quelqu'un de goût, dotée d'une énergie incroyable !
    Je l'ai vu sur scène l'an dernier, il a une patate inouïe capable de faire entrer en transe, et des concerts, j'en ai fait pas mal. J'ai croisé une copine qui l'a trouvé nul, mou, pas terrible. C'était un festival, et je crois qu'elle s'est gouré de concert !

    RépondreSupprimer
  4. Bon post pour commencer mes visites du net ;) il est incroyable sur scène.
    J'aime beaucoup le dessin au crayon également sur le blog de Cosmin Podar dans le même billet.

    RépondreSupprimer
  5. je viens te dire bonsoir

    RépondreSupprimer
  6. Lydie : pour répondre à ta remarque sur ton blog, l'Iguane est le surnom d'Iggy. Encore bravo pour ce beau dessin, bises.

    Galien : je regrette de ne l'avoir jamais vu "en vrai". Il me fascine, surtout par sa longévité ! mais aussi pour l'ensemble du personnage.

    Liz : j'aime beaucoup les photos que tu avais faites lors d'un de ses concerts, elles sont "vivantes" comme lui. Moi aussi j'aime l'ensemble du post de Cosmin.

    Flo : et moi je te dis bonjour, ce soir : week-end !

    RépondreSupprimer
  7. Tjs avec qques balais de retard :)
    J'ai eu la chance de le voir en concert avec Les Stooges fin août dans les Ardennes.
    Quelle énergie, quel peps, quelle grâce, quelle cambrure, quelle silhouette, quelle voix ... J'adore le voir se cambrer, s'agiter, vivre et vibrer. Et nous communiquer cette énergie.
    J'ai tjs aimé l'Iguane, ses influences chez Bowie, ses qques rôles au ciné. Incontournable.
    J'aime cette illu-caricature de lui par Cosmin Podar. Un petit côté Predator (cette espèce de forme caméléon, transparente, de mm consistance que le mercure et vive) qu'on voit dans le film ... Un petit côté furtif. Insaisissable. Le tout est comme flou, mu par une trop grande agitation et rapidité.

    RépondreSupprimer
  8. 666 : merci de partager ce que tu ressens, tes descriptions sont un beau témoignage :)

    RépondreSupprimer